Keyword - manager

Fil des billets

09oct

Coaching d'entraineur, coaching de manager

L’analyse des pratiques managériales au cours du dernier siècle, a montré 6 axes de travail qui permettent d’optimiser le fonctionnement d’une organisation et des hommes en quête de performances individuelles, collectives et durables.

1. L’efficacité par l’Organisation Scientifique du Travail (Le Grand, Taylor, Fayol, Weber, etc) qui vise à rationaliser le processus de travail en vue de garantir une efficacité de fonctionnement.

2. L’efficacité par l’Approche Systémique (Donnadieu, Watzlawick, Ecole de Palo Alto, etc) qui vise à articuler et orienter les énergies qui relient les différentes composantes d’un système, afin d’optimiser le fonctionnement global d’une organisation.

3. L’efficacité par la prise de Décision (Simon, Crozier, Friedberg, etc.) qui a pour but de faire confronter les visions individuelles afin de prendre les meilleures décisions pour le bon fonctionnement individuel et collectif, selon le contexte, la situation et les jeux de pouvoir.

4. L’efficacité par la Culture et la Participation (Ouchi, March, Mintzberg, Weick, etc.) qui a pour intérêt de susciter la mobilisation sociale et collective du personnel au sein d’une organisation. En ce sens l’intérêt collectif a plus d’importance que les intérêts individuels.

5.L’efficacité par la Construction ou la conduite du changement, (Lehnardt, Mc Fadzean, Malarewicz, Barus Michel, Perrow, Stake, etc.) a pour but d’analyser de manière complexe le fonctionnement d’une aventure individuelle et collective et d’agir sur les interactions sociales, les modes de coordination, l’efficacité des prises de décisions, et l’épanouissement individuel et collectif dans le travail.

6. L’efficacité par le Facteur Humain (Maslow, Herzberg, Vroom, mac Gregor, Golden, Belbin etc.) qui a pour but de motiver et de susciter le personnel à dépasser ses limites et a contribuer activement par ses qualités humaines, à la performance de l’entreprise.

Lire la suite

30sep

Entraineur-Manager-Coach

Anciens joueurs plus ou moins expérimentés, diplômés d’état, les entraîneurs ont la responsabilité d’un groupe d’athlètes qu’ils vont entraîner, manager, coacher. 3 verbes, 3 métiers qui demandent des compétences techniques, physiques, tactiques et managériales, le tout dans un environnement médiatique à fort enjeu financier.

Au vu de leur parcours et de la formation, nous ne doutons pas de leur savoir faire technique, physique et tactique. Par contre, des pistes de réflexion et de progression managériale apparaissent au fil des dernières années. Face à l’échec, nous lisons dans la presse : ‘Que le problème est d’ordre psychologique’, ‘que cette équipe doute d’elle même’, que l’entraîneur est trahi par ses joueurs’, ‘que l’ambiance aux entraînement est sans enthousiasme’, ‘que les pros sont des mercenaires..’, « que c’est la crise ». Le problème qui impacte donc l’efficacité du travail de l’entraîneur dans sa recherche de performance collective, est alors expliqué par un manque de confiance, par un manque de dialogue, par des comportements individualistes nuisible, par un problème « mental ». Une équipe est une association d’athlètes, qui même en ayant un statut professionnel, sont en perpétuel apprentissage de leur métier. Dans le sport, une performance en appelle une autre et les athlètes se doivent de se remettre en question à chaque étape de leur progression.

Lire la suite